Nous pourrions danser ensemble

Nous pourrions danser ensemble

Un regard sur la collection du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève (FMAC)
Exposition en entrée libre
du 27 août au 2 octobre au Commun (BAC)
Du mardi au dimanche de 12h à 18h
Vernissage le vendredi 26 août 2016 à partir de 18h00
Avec : Georg Aerni, Florian Bach, Marc Bauer, Balthasar Burkhard, Marie José Burki, Jérémy Chevalier, Bastien Gachet, Alex Hanimann, Elisa Larvego, Guy Limone, Urs Lüthi, Tony Morgan, Olivier Mosset, Gianni Motti, Miranda Pennell, Thomas Perrodin, Frédéric Post, Christian Robert-Tissot, Ben Russell, Ambroise Tièche, Charles Weber

 

Flyer nous pourrions A5.png

Suite à l’exposition «Tout ce qui se fait sous le soleil» présentée au lieu unique, scène nationale de Nantes en 2015, Julien Amouroux Alias Le Gentil Garçon, Patricia Buck et Carole Rigaut, proposent un deuxième volet, conçu à nouveau à partir des collections du Fonds d’art contemporain de la Ville de Genève.

Construite autour des films de l’artiste Miranda Pennell, «Human Radio» (2002) et «Magnetic North» (2003), l’exposition articule les œuvres d’une vingtaine d’artistes par lesquelles s’affirme un même regard frontal et sensible, une même attention portée à la marge, aux rituels intimes, à la musique, à l’adolescence, aux rêves à venir et à ceux révolus. L’exposition brouille les repères entre l’espace intime et l’espace public. Elle orchestre aussi dans des décors suburbains, une chorégraphie de corps mus par la volonté sinon de fuir, du moins de se retirer temporairement d’un monde qui ne conviendrait plus: l’abandon à la danse.

En partenariat avec la Ville de Genève